Claire Cattant, Souvenir de JourRose, Blanche, et Prince. Trois jeunes gens. Les deux filles regardent vers lui. Et lui, que regarde-t-il ? Rose essaie de suivre ce regard. Elle a un chemin à faire vers lui, et vers l'autre, à partir d'un univers de beauté.

Le récit se déroule autour de ce schéma conducteur.

 Selon un commentaire, "la lecture fait l'effet d'une séance d'hypnose : on perd le fil, on le retrouve, et le sens se transforme en couleurs, en sensations ", le tout comportant en outre un "dénouement inattendu".

 "Un kaléidoscope...  on se sent pris et emporté", selon le ressenti sur ce livre.

Il s'agit d' un "récit poétique", à mi-chemin entre poésie, et fiction romanesque. Pouvant s'apparenter aussi à un conte initiatique, avec des personnages en quête de sens.

La perception esthétique constitue alors un filtre qui retient un regard, toujours neuf. Ce qui s'y prend y demeure captif ; ce qui reste des choses, que Rose, au centre des événements, a contemplées.

Il y est question de beauté, l' élan qui la prolonge ; "retenir les essors furtifs, pour que tout persiste".

On se laisse parfois "embarquer", sans comprendre toujours où l'on va accoster. Et cela serait voulu par la "conteuse" de ces lignes. Faire un peu tourner le lecteur, comme dans un manège.

Le tout est suggestif et coloré.

Le cadre décrit, où évoluent un "Prince" fascinant , des jeunes femmes idéalistes, et autres personnages, est insaisissable, mouvant. On pense à un film dont le propos serait de nourrir l'oeil, avec une succession de tableaux imbriqués, davantage qu'une succession narrative. Ou bien à l'un de ces décors d'Art Nouveau, aux inclusions choisies, de matériaux divers.

Il faut se laisser glisser, dans le charme recréé, et le conserver en parfum d'ambiance, après la dernière page.

 Le livre est disponible en format numérique, par exemple ici (Amazon Kindle)